Reconduction de la prime exceptionnelle de pouvoir d’achat

La prime exceptionnelle de pouvoir d’achat est reconduite cette année par l’article 7 de la loi n° 2019-1446 du 24 décembre 2019 de financement de la sécurité sociale pour 2020.

Le dispositif exonère d’impôt sur le revenu et de toute cotisation sociale ou contributions toute prime exceptionnelle versée par l’employeur, dans les conditions suivantes :

  • la prime bénéficie aux salariés dont la rémunération est inférieure à 3 SMIC (sur les 12 mois précédant son versement)
  • elle est versée au plus tard le 31 décembre 2020
  • elle ne se substitue à aucun élément de rémunération

Le montant de la prime est plafonné à :

  • 1000 euros dans les entreprises n’ayant pas signé un accord d’intéressement
  • 2000 euros dans les entreprises qui ont signé un accord d’intéressement (existant ou conclu d’ici le 31 août 2020)

Accord d’Intéressement : une fin de non recevoir 

L’équipe DCLIC CGT, avec l’ensemble des organisations syndicales d’Accenture, avions demandé, en novembre 2019, à la direction l’ouverture d’une négociation groupe sur la mise en place d’un accord d’Intéressement. Cette négociation a bien été ouverte cette année, mais s’est soldée par une fin de non recevoir de la part de la Direction en invoquant des raisons budgétaires et une “modération dans la politique salariale qui est appliquée cette année”…

Nous poursuivrons nos revendications

Nous réitérons notre demande d’octroi de cette prime exceptionnelle de pouvoir d’achat lors des négociations salariales qui ont lieu en ce moment. Nous regrettons amèrement que l’accord d’intéressement n’ait pu aboutir à une issue positive. En effet, la signature de cet accord aurait permis de ramener cette prime à 2000 euros au lieu des 1000 euros sans accord d’intéressement.

Soyez certains que nous continuerons de pousser les négociations pour qu’un  accord d’intéressement puisse voir le jour chez Accenture.