Nous avons toutes et tous été très déçus du montant de la participation cette année. L’équipe DCLIC a sollicité à plusieurs reprises la direction et celle-ci a enfin donné les 2 principales raisons :

  • Le recrutement a été plus important sur la FY18 pour compenser la diminution du recours aux ressources offshore compte tenu du fait que nos clients favorisent de plus en plus le mode Agile qui nécessite la présence des consultants sur leurs sites. Mais la chargeabilité n’a pas été celle escomptée pour absorber les charges salariales associées.
  • Le taux de financement du Global Annual Bonus (GAB) pour la FY18 est estimé par la Direction entre 85 et 90% alors qu’il était de 50% pour la FY17. Ce taux très élevé impacte aussi à la baisse le montant réservé à la participation de 2018.

Rappelons que le taux de financement du GAB est décidé par Accenture au niveau mondial et que le GAB est un bonus accessible à partir du niveau de Manager avec des bonus très élevés aux cadres dirigeants (niveau Senior Managing Director).

La Direction d’Accenture a clairement préféré financer le GAB plutôt que la participation. L’équipe DCLIC s’oppose à cette décision unilatérale qui privilégie une partie des salariés d’Accenture aux salaires les plus élevés.

En effet, la participation s’adresse à tous les salariés ce qui n’est pas le cas du GAB.

Pourquoi Accenture avantage délibérément une catégorie de salariés (surtout les niveaux Managing Director) ?

L’année dernière, les cadres dirigeants (6% de l’effectif) ont perçu 51% des primes.

Pourquoi, ce bonus n’est pas distribué à tous les salariés ?

Nous participons toutes et tous aux résultats d’Accenture et à son succès, c’est pourquoi l’équipe DCLIC revendique une révision totale et plus juste de la répartition de ce Global Annual Bonus et une clarification des critères qui fixent ce taux.